high-tech

Assurer ses produits high-tech : comment s’y prendre ?

Les assurances proposant des couvertures liées à la casse ou au vol des produits high-tech sont actuellement nombreuses. Vous êtes donc libre dans votre choix d’agence, le but étant de limiter les dégâts ou bénéficier d’un dédommagement. Décryptage des offres possibles dans cet article.

Aperçu sur les risques pris en compte

Les risques pris en compte ou couverts par une assurance produit high-tech sont nombreux. En un instant d’inattention, votre téléphone portable peut par exemple se glisser entre vos doigts et se fracasser à vos pieds. Face à cette situation, vous ne pouvez rien faire, n’ayant que vos yeux pour pleurer le sort de votre appareil mobile dernier cri.

Une telle déconvenue doit vous amener à vous poser une question qui est tout à fait légitime. Vous allez donc vous demander s’il faut assurer vos produits high-tech ou pas. Dans le cas où vous vous donnez une réponse positive, tâchez de vous informer au maximum possible sur les offres disponibles et les conditions requises pour y accéder. Assurez-vous par exemple de ne pas être couvert par d’autres contrats. C’est le conseil des experts pour bien profiter des avantages offerts par l’assureur.

Un large choix entre plusieurs types de contrat d’assurance de produit high-tech

En cas de vol ou de cassure de votre produit high-tech, il existe plusieurs types de contrat d’assurance disponibles entre lesquels vous choisissez celui qui vous convient le mieux. Vous pouvez entre autres opter pour rocketassurances, une agence travaillant pour la couverture multirisque habitation.

Il existe aussi des contrats de gamme qui sont destinés à couvrir la casse et le vol des appareils nomades. Ils tiennent également à proposer ce genre de service en extension de garantie. C’est généralement un type de contrat proposé pour couvrir tous les appareils de la famille.

Cependant, avant de vous engager à un tel ou tel contrat, sachez que les remboursements offerts en cas de problème sont généralement faibles. Ils se limitent par exemple à 400 € pour un téléphone portable.

Autres possibilités : remboursement ou garanties

Il existe des assurances adossées aux cartes bancaires. Elles proposent des garanties limitées dans le temps, allant seulement à deux jours après la date d’achat du produit high-tech. Cependant, en cas de problème de vol ou de casse, vous devez contacter votre banquier. Ce dernier est mieux placé pour vous proposer une assurance complémentaire.

Presque tous les réseaux bancaires proposent ce type d’offre d’assurance. Vous bénéficiez par exemple une somme de 9 € par mois pour couvrir les problèmes liés au vol ou à la casse de votre appareil. Le nombre de produits ainsi concerné est limité (liseuses, téléphones, ordinateurs portables, appareil photo numérique, consoles, smartphones. Et cela, c’est sans franchise.

Il vous est également possible de choisir une assurance affinitaire. Celle-ci est attachée à un produit particulier. Le contrat peut être conclu directement en magasin, au moment où vous passez à la caisse pour faire le paiement de vos achats. Les offres d’assurances ainsi proposées sont relativement coûteuses, mais elles comprennent des services plus complets, y compris le dépannage et le remplacement à neuf.

A lire également : Les étapes de la production audiovisuelle.